Plus que jamais, les entreprises évoluent dans un environnement changeant. Cette instabilité oblige les dirigeants et les gestionnaires à prévoir l’imprévisible et à apporter beaucoup de changements en peu de temps. Heureusement, ils peuvent compter sur des démarches structurées de gestion du changement qui proposent des stratégies claires et des outils efficaces.

Malgré tout, de nombreux projets sont voués à l’échec. Pourquoi? Parce que les responsables de ces projets ne tiennent pas compte du facteur de réussite le plus important : l’humain. Au-delà du processus, il faut avant tout privilégier une approche humaine de la gestion du changement. C’est justement ce que préconise l’approche LEAN, qui place l’employé au cœur du changement. Découvrez trois aptitudes LEAN à développer pour adopter une approche humaine de la gestion du changement.

Placer l’humain au cœur du processus

Le défi est de taille pour les gestionnaires responsables des projets de changement. D’une part, ils doivent répondent aux attentes de la haute direction ainsi qu’aux exigences des clients internes et externes. D’autre part, ils doivent surmonter la résistance au changement d’un nombre plus ou moins grand d’employés. C’est ce qu’on appelle être pris entre l’arbre et l’écorce.

Comment faciliter l’adhésion de toutes les personnes touchées par un changement? En les intégrant à chacune des étapes de la gestion du changement. La raison est simple : vos employés sont les mieux placés pour analyser une situation problématique et proposer des solutions efficaces et durables :

  • Quelle est la source du problème?
  • Quels sont les avantages et inconvénients de chaque solution proposée?
  • Que pouvons-nous faire pour minimiser les inconvénients?

Ce sont quelques questions auxquelles pourront répondre vos collaborateurs si vous les placez au cœur du processus de changement.

Communiquer le changement

Concevoir un plan de communication pour faciliter la gestion d’un changement, c’est bien. Le mettre en pratique efficacement, c’est encore mieux.

En tant que gestionnaire responsable d’un projet, vous avez la responsabilité d’expliquer clairement les raisons du changement et son processus. Rappelez-vous qu’avant de solliciter l’adhésion des membres de votre équipe, vous devez avant tout vous assurer qu’ils comprennent le changement à venir.

Pour y arriver, plusieurs outils de communication sont à votre portée : des rencontres formelles, des courriels hebdomadaires, une section dédiée au projet dans l’intranet de l’entreprise, pour ne nommer que ceux-là.

À la variété des outils s’ajoutent des publics tout aussi variés parmi lesquels se cachent des leaders naturels, véritables ambassadeurs du changement : direction générale, superviseurs immédiats, chefs d’équipe, membres du syndicat, etc. Quand vous réussissez à les mobiliser autour de votre projet, ils deviennent vos meilleurs alliés.

Lorsque vous diffusez un message, assurez-vous de :

  • Répondre aux craintes et inquiétudes exprimées;
  • L’adapter à votre public (on ne s’adresse de la même façon à un actionnaire, qu’à un employé ou à un fournisseur);
  • Informer chaque partie prenante au bon moment;
  • Être cohérent.

Démontrer ses habiletés politiques

Pour mener et réussir un changement, il faut savoir convaincre et rallier les autres. Avant de convaincre qui que ce soit, vous devez d’abord obtenir l’engagement des membres de la haute direction. Il est important d’établir une communication claire avec les décideurs et de partager avec eux l’avancement du projet en vous en tenant aux éléments clés comme les coûts, les délais, les cibles et les facteurs de réussite.

Avec de bonnes habiletés politiques, vous saurez convaincre toutes les parties prenantes et susciter leur adhésion, maintenir le lien de confiance avec elles et les mobiliser vers la réussite du projet.

Être un bon gestionnaire de changement ne veut pas dire être un pro de la gestion du changement. Ça se résume principalement à s’entourer d’experts et à solliciter la collaboration des ambassadeurs de changement.

Pour réussir votre changement, vous devez placer l’humain au cœur de votre processus et vous appuyer sur de solides compétences en gestion. Amélioration et coaching Kata, Introduction à l’amélioration continue, Gestion de projet en mode Agile… voilà quelques formations offertes par le Campus LEAN afin de communiquer plus efficacement, d’influencer, de mobiliser, de gérer et de réussir un projet de changement.

par Bernard Gagnon
Maitre ceinture noire LEAN Six Sigma,
Professional Scrum Master PSM I

Publications similaires