— Chéri, comment s’est passée ta journée ?
— Bien.

— Est-ce que tu t’es bien amusé avec tes amis au service de garde, mon coco ?
— Oui.

— Est-ce que ton examen de français s’est bien passé ?
— Correct.

Il n’y a pas à dire, certaines questions entraînent des conversations plutôt pauvres. C’est valable avec les enfants, le conjoint ou la conjointe, les amis et aussi les membres de son équipe de travail.

Que doit faire le gestionnaire LEAN pour stimuler l’innovation ? Poser des questions ouvertes. Pourquoi c’est si important ? Comment les poser ? C’est ce que vous allez découvrir.

Les avantages de poser des questions ouvertes

Outre favoriser des réponses de plus d’un mot et enrichir les conversations, les questions ouvertes comportent de nombreux avantages :

  • Susciter la collaboration ;
  • Impliquer les employés dans la prise de décisions ;
  • Libérer leur créativité ;
  • Encourager l’autonomie et la responsabilisation ;
  • Augmenter l’engagement.

Et surtout… les questions ouvertes stimulent l’innovation. Eh oui, elles permettent de faire émerger des idées, des nouveaux produits ou services ou des solutions auxquels vous n’auriez jamais pensé.

Comment poser une question ouverte ?

Avant d’ouvrir la bouche et d’entamer une conversation, commencez par préciser votre intention. Que souhaitez-vous ? Comprendre une situation, améliorer une relation ou un processus, convaincre, faire réfléchir, trouver une solution ?

Préciser votre ou vos intentions (vous pouvez en avoir plus d’une) vous aidera à formuler des questions ouvertes efficaces et engageantes.

Voici les caractéristiques d’une bonne question ouverte :

As-tu parlé au client aujourd’hui ?

Qu’est-ce qui est ressorti de ta rencontre avec le client aujourd’hui ?

2 : Elle ne contient pas la réponse. Vous devez lutter contre le réflexe de donner la réponse. C’est ce qui permettra de faire émerger l’intelligence et la contribution.

Es-tu d’accord avec le fait que la collaboration est la meilleure façon d’augmenter la productivité ?

Comment penses-tu que le travail d’équipe influence la productivité ?

3 : Elle est objective, sans jugement

Es-tu certain ?

Pourquoi ce logiciel est-il mieux que celui que nous utilisons ?

4 : Elle est ciblée

Que pensez-vous du nouveau vice-président ?

Qu’est-ce que le nouveau vice-président pourrait faire pour favoriser le lien de proximité avec les employés qui travaillent sur le terrain ?

Quelques idées pour vous inspirer

Chez Campus Lean, on ne raffole pas des recettes toutes faites. Néanmoins, on vous propose quelques suggestions pour vous inspirer et vous donner l’élan dont vous avez peut-être besoin pour vous exercer.

  • Selon toi, comment on devrait s’y prendre pour régler le problème ?
  • Notre échéancier est plutôt serré. Quel est ton plan de match pour le respecter ?
  • Ton projet semble très bien ficelé. Quels sont les défis qui pourraient se présenter en cours de réalisation ?
  • Disons que tel enjeu survient, comment envisages-tu de l’aborder ?
  • Tu sembles surchargé. Comment pourrais-je t’aider ?
  • Que retiens-tu de notre conversation ?
  • Qu’est-ce qui te dérange dans cette orientation ?

Petit truc : de nombreuses questions ouvertes sont introduites par les mots suivants : pourquoi, comment, en quoi, décris-moi, dis-moi, explique-moi, que penses-tu…

Savoir comment poser de bonnes questions ouvertes, c’est une chose. Mais appliquer la théorie n’est pas si simple. La clé du la réussite : la pratique. Vous n’obtiendrez peut-être pas le succès souhaité dès votre première ou seconde tentative. Ne vous découragez pas. Donnez-vous du temps. Reformulez votre question. Posez une sous-question pour amener votre interlocuteur à pousser sa réflexion ou à développer son argumentaire.

Eh oui, poser les bonnes questions ouvertes est un art… un art que vous arriverez à maîtriser en pratiquant. Bon succès !

par Bernard Gagnon
Maitre ceinture noire LEAN Six Sigma,
Professional Scrum Master PSM I

Publications similaires